Les offres d’affacturage proposées par les organismes financiers, appelés factors, sont très complètes. Loin d’être réservé aux entreprises en difficulté, l’affacturage est devenu une prestation utile qui permet aux professionnels de gagner du temps et de pérenniser leur activité. Le factoring présente de nombreux avantages mais aussi quelques limites.

Demande d’Affacturage
Gratuit et sans engagement !
Exemple : 123 456 789

Les avantages de l’affacturage

Un financement grâce aux paiements sans délai des créances

C’est indéniablement l’atout principal de l’affacturage. Le procédé permet à une entreprise, après signature d’un contrat avec un factor, de céder une ou plusieurs factures et de percevoir le paiement de ces créances avant l’échéance. Cette avance de trésorerie peut être confortable mais aussi indispensable. Elle permet de faire face à des difficultés économiques comme d’investir en cas de croissance économique.

L’entreprise ne perçoit que très rarement l’intégralité de la facture. Dans une grande majorité des cas, le factor reverse 80% des créances. Les 20% restant financent les commissions et la participation au fonds de garantie dans lequel il est possible de puiser en cas d’impayés. Si une entreprise travaille avec des clients sans risque, comme des collectivités ou des administrations, la part retenue sur la facture est moindre.

Une protection contre les impayés et les retards de paiement

L’affacturage assure une bonne protection aux entreprises contre les impayés. En effet, une fois que la facture est cédée, c’est le factor qui se charge du recouvrement. Il assure le suivi, les relances et prend les mesures nécessaires en cas d’impayés.  Si un client ne peut honorer une créance, le factor va utiliser l’assurance-crédit souscrite par l’entreprise lors de la signature du contrat. Celle-ci procédera au remboursement partiel ou total. Pour compléter le paiement, il pourra utiliser le fonds de garantie. Le factor gère aussi les retards de paiement. Parce que l’entreprise a été payée, elle ne subit pas les conséquences de ces retards et profite de sa trésorerie.

Une gestion du poste client externalisée

Plus qu’un moyen de financement, l’affacturage est un service à part entière. En fonction du contrat signé avec le factor, les prestations peuvent être très complètes. Les entreprises n’ont plus à gérer le suivi des factures et les relances. Elle gagne du temps et peut se concentrer sur son activité, sa productivité et sa réussite. Parfois, déléguer cette tâche est une économie non négligeable qui permet de financer le coût de l’affacturage.

Une mise à disposition d’un outil de renseignement commercial

Parmi les prestations proposées par les établissements financiers qui proposent le factoring, il y a l’accès à un outil de renseignement commercial. Celui-ci permet aux professionnels de s’assurer de la bonne santé économique des clients et des prospects. Grâce à cet outil, les risques sont réduits.

Une protection contre les variations du taux de change

Si une entreprise travaille à l’international, elle peut être amenée à percevoir des paiements dans d’autres devises. En optant pour l’affacturage, elle se protège des variations de cours des devises qui leur seraient défavorables.

Les inconvénients de l’affacturage

Le coût peut être important

L’affacturage a un coût qui peut être élevé pour certaines entreprises. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, ces dernières touchent environ 80% des factures. Bien que déléguer la gestion du poste clients peut être économique, le coût du factoring ne peut pas être supporté par toutes les entreprises. Le service est peu prisé par les professionnels qui ont une marge réduite.

La flexibilité peut être limitée

Pour profiter de l’affacturage, les créances doivent être adressées à des entreprises. Il est impossible de céder à un factor une facture adressée à un particulier. L’engagement vis-à-vis du factor est souvent peu flexible. Les entreprises doivent s’engager dans la durée et déléguer un montant minimum de créances. Parallèlement, le financement est lui aussi limité. L’établissement financier peut plafonner le financement des créances afin de limiter les risques. Si le client n’est pas solvable, ou si le risque est jugé trop élevé, le factor peut refuser la prise en charge de la facture.

La relation client peut se dégrader

La vigilance est de mise avec l’affacturage car les relations avec les clients peuvent s’altérer. Il faut savoir que l’entreprise d’affacturage aura des méthodes différentes pour s’assurer le recouvrement des créances. Parce qu’ils sont plus rigides, les établissements financiers peuvent mettre à mal les relations commerciales qu’une entreprise entretient avec ses clients.

Laisser un commentaire