Le prêt amortissable est un type de prêt professionnel qui permet à une entreprise de financer un besoin précis.

Les professionnels qui souhaitent financer le développement de leur activité peuvent recourir au prêt amortissable. Quel est son fonctionnement ? Comment obtenir la meilleure offre de prêt amortissable pour professionnel ? Nos explications et conseils.

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Définition du prêt amortissable pour professionnel

Le prêt amortissable pour professionnel permet de rembourser les intérêts et le capital tout au long de l’emprunt.

Il faut distinguer le prêt à taux fixe du prêt à taux variable. En effet, dans le cadre d’un prêt à taux fixe, le taux est déterminé lors de la signature du contrat et reste inchangé pendant toute la durée du crédit. Le montant des mensualités reste néanmoins variable. Quant au prêt à taux variable, il comporte un indice de référence au jour de la signature du contrat. Celui-ci prévoit que le taux peut être modifié en fonction de critères déterminés à la hausse comme à la baisse.

Ainsi, choisir un prêt amortissable pour professionnel suppose de définir au préalable le type de taux applicable et de bien comprendre les mécanismes associés.

Qui peut souscrire un prêt amortissable professionnel ?

Le prêt amortissable professionnel peut être souscrit par tous types d’entreprises pour financer divers projets. Il s’adresse donc aussi bien aux artisans, commerçants, agriculteurs, professions libérales qu’aux auto-entrepreneurs et aux associations. Aucune limite n’est fixée en termes d’effectif ou de secteur d’activité.

Quelles sont les caractéristiques de ce prêt ?

La durée du prêt professionnel varie selon la nature du projet concerné. Elle oscille de 2 ans pour le financement de matériels et d’outillage à 15 ans pour les opérations immobilières.

L’entreprise qui y recourt peut demander la mise en place d’un différé d’amortissement pendant une courte période afin de ne payer que les intérêts d’emprunt. Le remboursement du capital est alors différé.

Concernant le taux du crédit, il peut être fixe, c’est-à-dire unique pendant toute la durée du prêt, ou variable.

Conditions de souscription du prêt amortissable professionnel

Pour prendre sa décision sur l’octroi d’un prêt amortissable pour professionnel, la banque se basera sur plusieurs éléments :

La nature de l’opération envisagée

Avant de donner sa réponse, l’organisme bancaire souhaitera en savoir plus sur la nature de l’opération envisagée, son montant et sa durée.

La situation financière de l’entreprise

L’établissement prêteur observera le chiffre d’affaires généré sur les années précédant la demande de prêt afin de déterminer la solidité financière de votre société. Le bilan, le besoin en fonds de roulement et la trésorerie font partie des éléments étudiés.

L’apport minimum

En règle générale, il est recommandé d’équilibrer les emprunts et les fonds propres. Toutefois, la banque peut réduire son exigence de fonds propres à un ratio de 30 % ou moins dès lors que le prêt vise à financer une création d’entreprise à risque limité. Il faut savoir que la plupart des banques estiment que l’absence de fonds propres est rédhibitoire.

La présence d’une assurance de prêt

Les banques exigent dans la majorité des cas une assurance emprunteur pour couvrir le paiement des mensualités en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), d’invalidité ou d’incapacité temporaire de travail du chef d’entreprise. Cette assurance représente une large part du coût total du crédit professionnel.

Souscrire un prêt amortissable professionnel : quels avantages et inconvénients ?

Contracter un tel crédit permet de profiter de nombreux avantages :

  • Un remboursement du capital étalé dans le temps ;
  • Un coût moins élevé que pour le prêt in fine professionnel ;
  • La possibilité d’adosser le prêt à un crédit complémentaire aidé comme le prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • La possibilité d’augmenter la durée de remboursement et de réduire la mensualité.

Pour autant, il ne faut pas sous-estimer les inconvénients qui y sont liés :

  • Le coût du crédit augmente en fonction de la durée de remboursement ;
  • Des pénalités de remboursement anticipé (IRA) peuvent s’appliquer si l’emprunt est soldé avant l’échéance ;
  • Des coûts cachés : la banque peut exiger une garantie (hypothèque, caution, nantissement…) et la souscription d’une assurance emprunteur, ce qui engendre des coûts supplémentaires à prendre en compte.

Par conséquent, avant de souscrire un crédit amortissable pour professionnel, il est conseillé de bien se renseigner sur ce type d’opération. N’hésitez pas à évaluer son coût et le montant de vos futures mensualités en faisant une simulation en ligne 100 % gratuite et sans engagement.

Faut-il passer par un courtier en prêt professionnel ?

Si vous souhaitez souscrire un emprunt amortissable pour financer la création ou le développement de votre activité, deux options s’offrent à vous :

Faire jouer la concurrence entre les banques et organismes de crédit

La première solution consiste à faire jouer la concurrence entre les acteurs présents sur le marché pour tenter d’obtenir la meilleure offre de prêt professionnel amortissable. Pour gagner du temps et réaliser des économies, vous pouvez recourir à un comparateur en ligne. Cet outil trie les offres à votre place et ne vous propose que celles qui correspondent à vos besoins.

Passer par l’intermédiaire d’un courtier

L’autre solution peut être de faire appel à un courtier spécialisé en prêt professionnel. Cet expert connaît parfaitement les rouages du marché et saura vous orienter vers les meilleures banques. Il prendra en charge toutes les démarches relatives à la recherche et à la souscription du prêt. Autre avantage : il pourra vous obtenir de très bonnes conditions d’emprunt en fonction de votre dossier.

Le choix du courtier en prêt professionnel ne doit pas être fait à la légère. Lors de vos recherches, privilégiez un professionnel expérimenté et réactif. N’oubliez pas de vérifier s’il dispose des autorisations nécessaires à l’exercice de son activité.

Ainsi, le prêt professionnel amortissable peut se révéler particulièrement utile pour financer du matériel, du mobilier, un fonds de commerce ou tout autre projet permettant de développer l’activité de votre entreprise.

Laisser un commentaire