Vous prévoyez de souscrire un crédit professionnel ? Pourquoi ne pas faire appel à un courtier pour vous accompagner dans cette démarche ?

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le crédit professionnel permet aux entrepreneurs de financer l’installation ou le développement de leur société. Comment trouver la meilleure offre ? Faut-il passer par un courtier en crédit professionnel ? Nos réponses et explications.

Qu’est-ce qu’un crédit professionnel ?

Le prêt professionnel est une solution destinée à financer un projet de création ou de développement d’entreprise.

Ce crédit peut couvrir tout ou partie de l’investissement et s’étale sur une durée allant de 2 à 15 ans. Son taux peut être fixe ou variable. Dans le premier cas, le taux et la mensualité restent inchangés tout au long de la période de remboursement. Dans le second cas, l’évolution du taux est indexée sur un indice de référence défini faisant varier à la hausse ou à la baisse le montant des mensualités.

A qui s’adresse le crédit professionnel ?

Comme son nom l’indique, le crédit professionnel s’adresse à tout travailleur exerçant sous le statut d’indépendant ou au sein d’un réseau de franchises. Tous les secteurs d’activité sont concernés : santé, commerce, hôtellerie, restauration, industrie, etc.

Que peut-on financer avec un prêt professionnel ?

La souscription d’un crédit professionnel peut s’avérer nécessaire à différents stades du développement de l’entreprise et pour subvenir à plusieurs besoins :

La création, le rachat ou la reprise de l’entreprise

Les entrepreneurs qui lancent leur activité ou qui reprennent une affaire existante peuvent, grâce au crédit professionnel, augmenter leurs marges de manœuvre et concrétiser leurs projets.

La reprise de parts sociales

Le rachat de parts sociales consiste à acquérir tout ou partie des titres d’une société aux associés en place. Lorsque le montant de l’opération est important, il peut être judicieux de souscrire un prêt professionnel.

L’achat d’un local commercial

Lors du démarrage d’une nouvelle activité ou dans le cadre de son développement, une entreprise peut avoir besoin de financer l’achat d’un local commercial. Si la société ne dispose pas des fonds propres suffisants, il est possible de recourir à un financement externe.

Le financement du matériel professionnel

Quelle que soit la nature de son activité principale, une entreprise a toujours besoin de matériel professionnel. Il peut s’agir de matériel informatique, d’outillage, de matériel industriel, de fournitures…

L’achat de véhicules professionnels

L’achat d’un ou plusieurs véhicules professionnels est bien souvent une nécessité pour les entrepreneurs qui effectuent de nombreux déplacements au quotidien. Plusieurs solutions de financement peuvent être envisagées dont le crédit-bail, la location longue durée (LLD) ou bien le crédit professionnel.

Un besoin urgent de trésorerie

A tout moment, une entreprise peut rencontrer un besoin urgent de trésorerie. Cela peut être lié à une insuffisance de fonds de roulement (mauvais investissement, faible capital social), à un mauvais financement du besoin en fonds de roulement (retard de paiement, augmentation des stocks, baisse des délais fournisseur, endettement global excessif…) ou bien à des charges trop importantes.

Quelles sont les modalités de remboursement du crédit professionnel ?

Suite à la souscription d’un crédit professionnel, deux modes de remboursement peuvent être envisagés :

Un remboursement classique

Le crédit peut être remboursé tous les mois ou à la fréquence convenue. La banque débite du compte de son client le montant de chaque échéance. En cas de problème de trésorerie pouvant empêcher ce prélèvement automatique, il est important d’alerter l’établissement prêteur. En effet, cela évitera un rejet de paiement et les conséquences administratives qui en découlent.

Un remboursement anticipé

La possibilité offerte à l’emprunteur de rembourser son crédit professionnel par anticipation doit être expressément prévue par le contrat. Si aucune clause n’autorise cette démarche, il faudra poursuivre le remboursement en respectant les conditions définies lors de la souscription.

Dans l’hypothèse où le remboursement anticipé est autorisé, la banque est en droit de réclamer des indemnités de remboursement anticipé.

Comment souscrire un prêt professionnel ?

Pour faire une demande de crédit professionnel auprès d’une banque, il faut rassembler plusieurs documents :

  • Le Kbis de votre entreprise ;
  • Votre carte d’identité ;
  • Un prévisionnel financier justifiant votre prêt ;
  • Vos justificatifs de domicile ;
  • Vos relevés bancaires ;

La liste des justificatifs à fournir varie selon les banques. Des garanties peuvent être demandées pour consolider le dossier. Il peut s’agir d’une caution produite par le dirigeant ou par une société spécialisée, d’un nantissement du fonds de commerce ou encore d’une assurance décès-invalidité couvrant le dirigeant.

Après avoir étudié l’ensemble des documents constituant votre dossier, la banque sera en mesure de faire une offre de crédit professionnel que vous êtes libre d’accepter ou de refuser.

Passer par un courtier en crédit professionnel : les avantages et inconvénients

Le courtier spécialisé en crédit professionnel a pour rôle de comparer les offres disponibles sur le marché en vue de les proposer à ses clients.

Passer par un courtier en crédit professionnel permet de bénéficier de plusieurs avantages :

Un accompagnement tout au long de la souscription

Cet expert accompagne les emprunteurs à tout moment : avant leur projet (en analysant leurs besoins), pendant leur projet (en comparant les offres) et après leur projet (en répondant à leurs questions).

Un gain de temps

Le courtier se charge d’accomplir toutes les démarches à votre place ce qui vous fait gagner un temps précieux.

Des économies

Le courtier est en mesure de négocier les taux de crédit professionnel auprès de ses partenaires faisant réaliser d’importantes économies à ses clients.

Une démarche sans engagement

Passer par cet intermédiaire ne vous engage à rien. Effectivement, sa rémunération n’est versée qu’après la souscription.

Solliciter un courtier ne présente pas que des avantages. Parmi les principaux inconvénients, on peut citer le fait que la partie négociation repose sur les capacités professionnelles et personnelles de cet intermédiaire. Ainsi, il est essentiel de bien choisir son courtier en crédit professionnel en vérifiant son immatriculation auprès de l’ORIAS et en consultant les avis laissés par ses précédents clients.

Laisser un commentaire