Vous envisagez de souscrire un crédit pour financer le développement de votre activité professionnelle ? Connaissez-vous le prêt à remboursement différé ?

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

De manière générale, lors de la souscription d’un prêt professionnel, il est courant de commencer à rembourser immédiatement les intérêts et le capital. Mais selon votre situation, vous pouvez choisir d’autres options comme le différé de remboursement. A quoi correspond le prêt à remboursement différé pour professionnel ? Réponse.

Définition du prêt à remboursement différé pour professionnel

Souscrire un prêt à remboursement différé permet à une entreprise de ne commencer à rembourser l’emprunt qu’après une période déterminée.

Le différé de paiement peut être total ou partiel :

  • Avec un différé partiel : l’emprunteur ne paye que les intérêts. Le remboursement du capital intervient après la période de différé.
  • Avec un différé total : le paiement de la totalité des mensualités (capital et intérêts) est repoussé à une date ultérieure.

Ce mécanisme peut s’avérer particulièrement intéressant pour les professionnels qui souhaitent effectuer des investissements importants.

Quelles opérations peuvent être financées ?

Le prêt à remboursement différé est fréquemment souscrit pour financer des opérations coûteuses telles que l’achat d’un fonds de commerce ou d’un ensemble immobilier.

Il peut également servir à financer des besoins en trésorerie, lorsque l’entreprise n’a plus suffisamment de liquidités pour payer ses fournisseurs, salariés et autres créanciers, ou bien des équipements (mobilier de bureau, fournitures, matériels d’aménagement des locaux…).

Fonctionnement du différé d’amortissement

Avant toute chose, il convient de rappeler que le différé d’amortissement correspond à la période pendant laquelle l’emprunteur ne rembourse pas le capital. Les intérêts et autres frais liés au crédit peuvent être réglés dès les premières mensualités ou différés eux aussi.

Dans le cadre d’un différé d’amortissement partiel, seuls les intérêts et frais liés à l’emprunt sont remboursés dans un premier temps. Le fait qu’il n’y ait pas de capital à rembourser signifie qu’il n’y a pas non plus d’amortissement du prêt pendant cette période. Cette modalité peut être accordée par l’établissement prêteur pour une durée allant de 1 à 24 mois. Par exemple, pour un emprunt de 200 000 euros souscrit sur 20 ans à un taux de 1,5 %, un différé d’amortissement partiel sur 1 an permettra de ne rembourser que 250 euros par mois pendant cette période. Par la suite, les mensualités augmenteront à 1009 euros.

Dans le cadre d’un différé d’amortissement total, l’emprunteur a la possibilité de ne procéder à aucun remboursement pendant une période déterminée. Autrement dit, la totalité des échéances est reportée. Les mensualités ne sont prélevées qu’à partir de la date convenue avec le banquier. Cependant, les frais liés au crédit et les cotisations d’assurance restent dus. Si l’on reprend le même exemple que le précédent, les mensualités seront à 0 euro pendant 1 an avant de passer à 1024 euros après 12 mois.

Il est important de ne pas confondre le différé d’amortissement avec le report d’échéances qui apparaît uniquement en cours de crédit.

Avantages et inconvénients du prêt à remboursement différé pour professionnel

Vous envisagez de contracter un crédit à remboursement différé ? Avant de vous lancer, il est essentiel de connaître ses avantages :

  • Des mensualités allégées en début de prêt ;
  • Des fonds immédiatement disponibles ;
  • Un mode de financement particulièrement souple.

Parmi le principal inconvénient lié à cette solution, on peut citer le fait que sur un crédit avec différé d’amortissement, l’assurance reste due immédiatement. Il convient donc de ne pas oublier de prévoir cette dépense.

Quelles sont les modalités de souscription ?

Voici les étapes à suivre pour décrocher un prêt à remboursement différé pour professionnel :

1 – Faire une simulation en ligne

L’utilisation d’un simulateur de crédit professionnel en ligne est entièrement gratuite et sans engagement. Elle est indispensable pour évaluer le coût de l’opération et obtenir une estimation du montant des futures mensualités. Cet outil est mis à disposition sur les sites de nombreux courtiers, banques et organismes de crédit.

2 – Rassembler les justificatifs nécessaires

Pour souscrire un crédit avec remboursement différé, vous aurez besoin de monter un dossier solide en rassemblant plusieurs pièces justificatives :

  • Votre carte d’identité ;
  • Le Kbis de votre entreprise ;
  • Un prévisionnel financier justifiant le prêt ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • Les derniers relevés bancaires.

Pensez à vérifier que votre dossier est complet. En effet, dans le cas contraire, cela pourrait donner une mauvaise impression au banquier et le traitement de votre demande risquerait d’être allongé.

3 – Préparer son entretien

Afin d’optimiser ses chances d’obtenir un prêt à remboursement différé pour professionnel, il est conseillé de préparer en amont son entretien avec la banque. Il faudra avant tout lui présenter votre projet en soulignant ses points fort. Dans ce cas, il peut être pertinent de lui montrer un business plan. Le plan de financement doit permettre à l’établissement prêteur de comprendre rapidement en quoi consiste le projet (nature, durée, montant) et quelle est la répartition du financement (part des apports personnels des associés). Evidemment, le projet doit être rentable.

Si la solidité et la viabilité du projet comptent, ils ne sont pas les seuls éléments pris en compte par la banque. Vous devrez aussi prouver vos qualités de porteur de projet.

4 – Comparer les offres

La comparaison des offres de crédit est incontournable. Pour gagner du temps et faire des économies, il est conseillé d’utiliser un comparateur en ligne. Cet outil, simple d’utilisation, permet de faire rapidement le tri parmi les offres proposées sur le marché et de demander des devis.

La comparaison des offres peut également être faite en passant par un courtier expérimenté. Ce professionnel fait jouer son large réseau de partenaires pour faire profiter à ses clients de conditions d’emprunt avantageuses.

5 – Signature de l’offre de crédit

Après avoir étudié votre profil, la ou les banques sollicitées vous feront une éventuelle proposition de financement. Pour éviter les mauvaises surprises, veillez à bien lire les conditions générales du contrat.

Laisser un commentaire