Vous souhaitez souscrire un crédit professionnel pour financer le développement de votre entreprise ? Découvrez comment obtenir la meilleure offre.

Comparateur Crédit Professionnel
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le prêt professionnel est dédié au financement des besoins des TPE, PME, PMI, professions libérales, agriculteurs, associations, commerçants, artisans et auto-entrepreneurs. Que peut-il financer ? Comment trouver la meilleure offre ? Détails.

Définition du crédit professionnel

Comme son nom l’indique, le prêt professionnel est exclusivement réservé aux personnes morales ou physiques exerçant une activité professionnelle indépendante. La nature de l’activité exercée et la taille de l’entreprise n’ont pas d’incidence sur le système de financement.

Pourquoi souscrire un prêt professionnel ?

Le crédit professionnel peut être souscrit pour financer plusieurs types de besoin :

  • L’immobilier : l’acquisition de locaux professionnels (bureaux, entrepôts, boutiques…) ;
  • Le matériel : l’achat des équipements nécessaires à l’exercice de l’activité ;
  • La trésorerie : la nécessité d’avoir un fonds de roulement pour le démarrage ou la reprise de l’activité.

Ainsi, il est possible de recourir au prêt professionnel pour financer tant des biens immobiliers ou mobiliers qu’un besoin de trésorerie ponctuel.

Quels sont les critères étudiés par la banque ?

Avant d’accorder un crédit professionnel, la banque examinera plusieurs critères :

La crédibilité du projet

Pour espérer convaincre l’établissement bancaire, il faut présenter un projet clair et bien structuré. Celui-ci doit être spécifique, réaliste et mesurable. Un prêt sur l’honneur ou l’obtention de l’aval d’investisseurs peut contribuer à renforcer sa crédibilité.

La capacité de remboursement

La capacité de remboursement est le critère le plus déterminant pour la banque. En effet, elle permet de connaître la capacité financière l’entreprise avant l’octroi du prêt via plusieurs paramètres tels que le ratio d’autonomie financière et le ratio de liquidité générale.

Le business plan

La qualité du business plan compte pour la banque qui se basera principalement sur l’étude de marché réalisée, l’environnement concurrentiel, les objectifs fixés et l’objet du prêt.

Les garanties

Lorsqu’elles octroient un prêt professionnel, les banques exigent des garanties. Parmi les garanties les plus fréquentes, on trouve l’hypothèque qui concerne les biens immobiliers, le nantissement de biens meubles, le privilège de prêteur de derniers et la caution. N’hésitez pas à vous renseigner sur le coût de chacune d’entre elles.

Pourquoi et comment comparer les offres de prêt professionnel ?

Il est essentiel de comparer les offres de prêt professionnel. Effectivement, cette mise en concurrence permet généralement de faire des économies conséquentes et de bénéficier de conditions d’octroi plus avantageuses.

Pour comparer efficacement les offres, il est recommandé d’utiliser un comparateur 100 % en ligne et sans engagement. Pour cela, il suffit de remplir un formulaire rapide en renseignant des informations sur votre profil, votre entreprise et le projet envisagé. En quelques clics, vous recevrez une liste de devis répondant à vos critères. Le choix parmi les devis proposés doit être mûrement réfléchi en relisant attentivement les conditions générales de chaque contrat.

Conseils pour bien choisir son offre de prêt professionnel

Après avoir étudié ces critères et les documents fournis (extrait Kbis, justificatifs d’identité et de domicile, prévisionnel financier, relevés bancaires…), la banque fera une proposition de crédit professionnel. Avant de vous engager, veillez à étudier les points suivants :

  • Le montant nominal: il correspond à l’enveloppe globale empruntée auprès de la banque. Cette somme dépend de la nature et de l’ampleur du projet ;
  • Le taux d’intérêt: il représente la rémunération de l’organisme qui met à disposition les fonds. Le taux d’intérêt est fixé en contrepartie du prêt et en fonction du risque estimé ;
  • La durée d’amortissement: il s’agit du nombre de mois ou d’années pendant lesquels l’emprunteur va rembourser son prêt. Cette durée dépend des caractéristiques du bien financé (nature et durée d’utilisation).
  • Les modalités de remboursement: il est important de vérifier si le contrat prévoit la possibilité de rembourser le prêt par anticipation, auquel cas des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

Pour rappel, ces informations doivent impérativement être mentionnées par la banque dans le contrat de prêt professionnel.

Faire appel à un courtier en crédit professionnel : bonne ou mauvaise idée ?

Vous souhaitez profiter de la meilleure offre de crédit professionnel ? Avez-vous pensé à faire appel à un courtier expérimenté ? Passer par cet intermédiaire offre plusieurs avantages :

Des connaissances approfondies du marché

Le courtier connaît parfaitement le marché du crédit professionnel et peut ainsi simplifier votre recherche de financement.

Un gain de temps

Passer par un courtier vous permet d’optimiser les délais de réponse et de mise à disposition des fonds. Il est également en mesure de répondre rapidement à toutes vos questions.

Optimiser le financement

Le courtier négocie pour vous les meilleures conditions de financement (taux, garantie, différé…) ce qui donne la possibilité d’économiser.

Vous l’avez compris, passer par cet intermédiaire permet de profiter de nombreux avantages. Cependant, le choix du courtier a toute son importance. Lors de vos recherches, privilégiez les courtiers expérimentés, réactifs et immatriculés à l’ORIAS.

Que faire en cas de refus de prêt professionnel ?

La banque a refusé votre demande de crédit professionnel ? Pour comprendre la ou les raisons de ce refus, n’hésitez pas à l’interroger. Il s’agit généralement d’un apport personnel insuffisant, de l’absence de garantie ou bien d’un dossier incomplet.

Si après plusieurs semaines de recherche vous ne parvenez pas à trouver une solution de financement adaptée à vos besoins, vous pouvez envisager des alternatives : l’affacturage, le prêt d’honneur, le fonds d’investissement, le leasing… Mais avant d’en arriver là, il est recommandé de passer par un courtier. Ce professionnel, après avoir analysé vos besoins, vous orientera vers les meilleures offres du marché.

Enfin, il faut rappeler que ce n’est pas parce qu’une banque refuse de vous accorder un prêt professionnel qu’il en sera de même pour les autres établissements. Multipliez les demandes de crédit pour augmenter vos chances d’obtenir un accord de financement et concrétiser votre projet d’investissement dans les plus brefs délais.

Laisser un commentaire